Carrelage en céramique : comment est-il fabriqué ?

visu-carrelage-en-ceramique-comment-est-il-fabrique

Le carrelage en céramique est un matériau qui présente de nombreux avantages notamment celui d’être facile à nettoyer. Il s’agit également d’un revêtement de sol qui ne craint ni l’eau ni les rayures. Alors, comment est fabriqué ce matériau pour présenter toutes ces caractéristiques ?

Carrelage en céramique : les matériaux

La première étape à suivre pour fabriquer des carreaux en céramique consiste à réunir les matériaux nécessaires à cette fabrication. Vous aurez notamment besoin de terre argileuse qui est une matière facile à mettre en place et à manipuler. La fabrication du carrelage en céramique que vous retrouverez d’ailleurs sur Novoceram.fr requiert également l’utilisation du quartz et du kaolin. Le premier ingrédient permettra entre autres aux carreaux d’être plus rigides, tandis que le second les rendra plus esthétiques.

Pour cette fabrication, vous aurez également besoin de feldspath, pour apporter de la rigidité au carrelage. Ce qu’il est important de noter ici est que le choix des ingrédients à utiliser et des doses à appliquer peut varier d’une usine à une autre. C’est notamment ce qui explique les différences observées au niveau des prix.

carrelage en céramique

Carrelage en céramique : la fabrication

Une fois que vous avez réuni les matières premières, il ne vous reste plus qu’à passer à la fabrication elle-même.

Le broyage

C’est au cours de cette étape qu’il faut mélanger et broyer à l’aide d’une machine conçue à cet effet, les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte fine. Cette pâte également humide est appelée la barbotine.

L’atomisation

Récupérez la barbotine ainsi obtenue afin de l’envoyer dans l’atomiseur à l’aide d’une pompe à ultra haute pression. C’est cette machine qui va permettre de retirer toute l’eau contenue dans la barbotine de sorte à obtenir une poudre à l’issue de l’opération. Pour ce faire, on envoie la pâte dans un courant d’air chaud qui va la sécher.

Le pressage

La poudre obtenue est envoyée dans des presses qui vont définir le format du carreau. Ici la préparation est suffisamment compacte pour évoluer sur les tapis de poste en poste.

Le séchage

À leur sortie des presses, il faudra à l’aide d’une brosse, nettoyer les carreaux afin de les rendre plus lisses en surface. N’hésitez pas à compléter ce nettoyage par un raclage. On acheminera à la suite de cette étape, les carreaux vers l’appareil de séchage. À cette étape, il faudra utiliser différents courants d’air chaud. Le réglage des courants d’air se fera de sorte à obtenir un taux d’humidité qui avoisine 0,5%.

L’émaillage

Cette étape dépend essentiellement de l’usine de fabrication du carrelage et des motifs que vous souhaitez obtenir. Il existe en effet différents types d’émaillage à savoir l’émaillage à sec, l’émaillage à l’aide de buse et la sérigraphie.

La cuisson

La cuisson du carrelage requiert l’utilisation d’un grand four. Celui-ci doit permettre une montée des températures atteignant les 1200°C, voire plus si les équipements de l’usine le permettent. L’autre aspect qu’il faut relever est la qualité de la cuisson. Les montées et la constance de la température jouent en effet un rôle important sur la qualité du carrelage.

Contrôle de qualité

Au cours de cette étape, les carreaux sont triés afin que ceux qui présentent des défauts de fabrication soient détruits ou déclassés. Il faudra également identifier par un “bain” pour vérifier à la fois, la nuance ainsi que le calibre du revêtement. Une fois le contrôle de qualité passé avec succès, les carreaux en céramique peuvent être mis en boîte et acheminés vers les magasins spécialisés.